Lorsque j’avais l’occasion d’interagir avec les étudiants du programme de formation SIL i-DELTA, beaucoup d’entre eux ont remarqué que la formation était rigoureuse et académique et ils ont été tellement encouragés par cette expérience. J’apprécie l’engagement profond de SIL i-DELTA à former des personnes pour le ministère de la traduction de la Bible en Afrique. Je suis encouragé par le fait que la plupart des aspects du ministère de la traduction de la Bible sont abordés dans la formation : alphabétisation, interaction avec les Saintes Écritures, traduction. Cela semble répondre au besoin de formation holistique que je souhaite voir dans chaque projet de traduction. Je crois que la qualité en traduction ne doit pas seulement être technique, mais qu’elle doit être complète, y compris une participation motivée de la communauté. J’étais content d’apprendre que la plupart des étudiants ont été recommandés non seulement par les agences de traduction qui les ont envoyés, mais aussi par les églises dont ils sont membres. J’étais content d’observer des couches d’amitié et de partage parmi les participants ce qui permet aux étudiants de mutuellement s’enrichir. Il y a toujours une valeur ajoutée lorsque des étudiants de contextes différents se réunissent dans un environnement d’apprentissage partagé.

 

Original in English:

When I had the opportunity to interact with some of the students of the i-DELTA training program, many of them remarked that the training was rigorous and academic and they were so encouraged to see this. I appreciate this deep commitment of i-DELTA to train workers for the Bible translation ministry in Africa. I am encouraged to have noted that most aspects of the Bible translation ministry are addressed in the training: literacy, Scripture engagement and translation. This appears to respond to the need for holistic training which I desire to see in every translation project. I believe that quality in translation should not just be technical but be comprehensive thus including a motivated participation of the community. I was encouraged to learn that most of the students were recommended not just by the translation agencies that sent them but by the churches where they came from. It was nice to observe layers of friendship and sharing from different contexts, thus, students cross pollinating one another. There is always an added value when different learners from different contexts come together in a shared learning environment.

 

― Dr. Paul Kimbi, Coordinateur Traduction, Wycliffe, Région Afrique